Retraite : 2,1 % de hausse moyenne des pensions10/06/2019  



La France comptait 16,2 millions de retraités à la fin de l'année 2017, qui percevaient une pension moyenne de 1 422 euros bruts par mois. Le montant mensuel moyen des pensions de droit direct a progressé de 2,1 % en euros courants par rapport à 2016 et de 0,9 % en euros constants. Même si le pouvoir d'achat des retraités diminue (- 0,4 % en 2017 et - 0,1 % en moyenne par an entre 2012 et 2017), la pension moyenne des retraités progresse d’année en année en euros constants par le simple jeu du renouvellement de la population des retraités. "Disposant de carrières plus favorables, les nouveaux retraités – une fois qu’ils ont liquidé toutes leurs pensions – perçoivent en moyenne des montants de pension supérieurs à ceux des anciens retraités", explique la DREES. L'écart de pension entre les hommes et les femmes continue de diminuer progressivement. Il était de 38 % en 2017, contre 38,8 % en 2016 et 45,8 % en 2004.

 


 Autres articles sur le même sujet :
Combien touchent vraiment les retraités ?

Les quelque 16 millions de retraités que compte la France ont touché en moyenne une pension brute mensuelle de 1 376 € en 2015, selon l'étude annuelle de la DREES sur les retraites.

Retraites : Retards de paiement à prévoir

Près de 4 400 nouveaux retraités sont touchés par des retards de versement de leur pension en Ile-de-France, selon des chiffres communiqués par le ministère des Solidarités.

La retraite marocaine a le vent en poupe

Les expatriés français recensés au Maroc se stabilisent au-dessus de 51.000 personnes et leur nombre a même progressé de 4 % en 2015, selon les chiffres du ministère français des Affaires étrangères.

14 millions de retraités

Le nombre de retraités du privé bénéficiant d'une pension du régime général en 2016 a dépassé les 14 millions en comptant les pensions de réversion

Retraites Complémentaires : la baisse est actée

Selon une étude du Conseil d’Orientation des retraites (COR), dévoilée le 5 avril 2016 par Le Figaro, les salariés doivent s’attendre à une baisse de leur pension de retraite complémentaire dans les régimes AGIRC/ARRCO. « Un cadre né en 1959, voulant partir à la retraite dès qu'il a cotisé suffisamment longtemps au régime de base, perdra ainsi environ 14,5 % de sa pension complémentaire. Cette « perte» relative s'accentuera au fil des générations pour atteindre plus de 17 % pour un cadre né en 1990. Les salariés non cadres y laisseront un peu plus, soit près de 18 % pour la génération 1990 », précise le journal.

Y a-t-il assez d’EHPAD ?

Le site Logement-seniors.com dresse un panorama des EHPAD.